mercredi 21 septembre 2011

Rentrée Littéraire 2011: Latex etc.

Latex etc. de Margaux Guyon, édition Plon.

Mais qu'est-ce que c'est cette vague de jeunesse qui déferle sur cette rentrée littéraire?
Curieuse que je suis, hop! On découvre le premier roman de mademoiselle Guyon, 21 ans au compteur qui nous livre ici un livre "sulfureux" comme l'auteur le présente elle-même.

L'héroïne s'appelle Margaux, ah tiens, a une culture littéraire et musicale au-dessus de la plupart des gens de C***, ville du Sud où elle s'emmerde depuis sa naissance et qu'elle rêve de quitter. Pour tromper son ennuie elle sort avec son groupe d'amis, boit, fume, lit des Pléiades, se moque de son entourage ouvertement ou pas et surtout fait les boutiques. Elle aime le luxe, les belles marques et les beaux vêtements, deuxième grande passion après la lecture. Mais quand on vit à C*** où les distractions se font rares, l'occasion de s'amuser selon ses goûts n'arrive pas. Que fait-elle alors? Elle se prostitue. Call-girl d'occasion pour les bourgeois du coin en mal de sensation forte, elle vend son corps en échange de quelques billets violets. C'est tellement simple, elle qui aime le sexe se demande pourquoi elle n'y a pas pensé plutôt. Mais chaque décision, même hasardeuse à ses risques. Voilà à peu près le résumé qu'on pourrait faire de Latex etc.

Maintenant, qu'en dire? C'est drôle. J'aime l'ironie, le sarcasme et les langues de vipères, alors de ce côté je ne suis pas déçue. L'auteur connaît l'art de la médisance à la perfection. Mais la médisance à ses limites, surtout quand c'est gratuit. Peut-être ai-je raté les passages où Margaux le personnage (M.P) explique pourquoi elle n'aime pas tels trucs que ce soit en musique, littérature ou encore en marque. M.P est une jeune fille qui a une culture certes, mais sa culture lui donne la grosse tête, et pas la bonne. Le mieux quand on est cultivé, c'est de ne pas étaler toute sa science et la satisfaction de soi peut donner envie aux lecteurs de la voir descendre rapidement de son piédestal. M.P n'est pas seulement médisante, égocentrique et débauchée, elle est énervante. Et c'est ce qui gâche le roman, dommage c'est justement ce qui pose problème.

En fait, pour tout vous dire, je suis partagée. J'ai aimé le livre, sincèrement, mais M.P m'a presque dégoûté de la culture, M.G devrait faire attention à ce que son prochain personnage principal ne soit pas aussi irritant, ça risque de lui faire "tout rater par la suite" comme elle le dit si bien.

1 commentaire:

rentreelitteraire2011 a dit…

Pour tous ceux qui n'ont pas pu participer à la projection et qui ne pourront le voir en festival, 'Sigolène et Margaux - Une rentrée littéraire' est désormais accessible en ligne : http://t.co/lEnDl7Rv avec Sigolène Vinson, Margaux Guyon, Denis Bouchain, Billerey Stéphane, Delphine De Malherbe, Aurélie Streiff, Camille Paulian, Sebastien Wespiser,Gwennaël Vinson, Thomas Rabino